A fleur de peau : quand l’hypersensibilité devient une force

Photo de ViTalko sur Pexels.com

Il y a eu de nombreuses publications à ce sujet ces derniers temps. Mais la question est finalement loin d’être évidente pour tout le monde. Etre hypersensible c’est ressentir chacune des émotions qui nous touche et nous traverse à 1000%; c’est aussi une façon d’être au monde : plus alerte, plus intuitif, plus empathique.

Comment parvenir à vivre sereinement lorsqu’on est hypersensible ? Comment améliorer notre rapport à nous même et aux autres ?

Pour apprendre à vivre son hypersensibilité, il y a plusieurs solutions qui semblent complémentaires et que je vous propose ici. En premier lieu, avoir une grille de lecture de ses émotions, pouvoir les interpréter et s’en servir pour décrypter les expériences du quotidien. La deuxième, c’est de travailler sur la connaissance que l’on a de soi, savoir anticiper nos réactions et nous préparer psychologiquement; l’hypnose peut permettre d’accéder à ce niveau de connaissance de soi. Ensuite, il est important de trouver une ou plusieurs façons de vider son trop plein d’émotions : sport, activité artistique, loisirs…

Enfin, le fait de communiquer avec ses proches et de leur expliquer votre façon de fonctionner peut également être nécessaire pour désamorcer certains conflits ou certaines angoisses, parce que être hypersensible, c’est aussi peser le pour et contre sans cesse pour prendre la bonne décision, subir des remarques sur le fait que l’on prenne tout à coeur, être contrarié par une situation pendant plusieurs heures si le choix qui a été fait n’est pas le bon, être gêné par des bruits trop forts, mais aussi avoir des émotions qui débordent et qui se manifestent pas des pleurs, des explosions diverses et variées…

Il ne s’agit donc pas de traiter l’hypersensibilité comme si c’était une maladie et les émotions comme ses symptômes, mais il s’agit plutôt d’apprendre à décoder et à interpréter ses émotions puisque chaque émotion a une raison et un but : la peur est instinctive, la tristesse libératrice, la joie produit du plaisir, le dégoût est révélateur de ce qui n’est pas bon pour soi et enfin la colère, une énergie mal utilisée. Lorsque l’on comprend déjà cela, on a fait une bonne partie du travail. Bien souvent les émotions sont inconscientes, et le fait de les comprendre et donc de les conscientiser, rend les choses plus faciles à appréhender.

Etre hypersensible peut être compliqué, mais cela peut aussi être une force quand la personne parvient à comprendre ce qui se joue en elle. Venez en discuter.

Pour aller plus loin… (liste non exhaustive)

La formation de Pierre-Yvon sur la gestion des émotions est très bien construite, vous pourrez la retrouver ici.

N. Aron E., Hypersensibles mieux se comprendre.

Tomasella S., A fleur de peau.

Article du Huffing Post :  » Hypersensibilité : Comment identifier un hypersensible en 16 points »

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :