L’écriture automatique

Photo de Lum3n sur Pexels.com

L’écriture automatique a plusieurs pères fondateurs, dans des domaines distincts comme la spiritualité, l’art ou la thérapie. Les surréalistes en ont fait une mode en redéfinissant le cadre et en imaginant une vraie finalité littéraire. D’ailleurs André Breton a publié Les champs magnétiques sous l’impulsion de l’écriture automatique. Si l’ouvrage a été contesté, dans l’idée, cela questionne la démarche d’écriture, et d’ailleurs celle de création artistique, sous état modifié de conscience.

L’écriture automatique est donc un mode de création littéraire consistant à écrire de façon spontanée, oubliant les règles de construction syntaxique, la ponctuation et même le sens. La démarche privilégie l’acte au résultat, et permettrait d’évacuer des choses inconscientes. Lorsque l’exigence de forme n’est plus, l’écriture est plus libre.

Par le biais de l’hypnose, on utilise l’écriture automatique de différentes façons : résoudre un problème entre différentes parties de soi, développer sa créativité, son imagination, passer un message de l’inconscient au conscient… Le champ d’application est assez vaste et peut s’utiliser aussi bien avec les adolescents pour une autre approche de l’écriture que celles qu’ils côtoient dans leurs apprentissages scolaires; qu’avec des adultes bloqués dans un cheminement. Les erreurs d’orthographe ou de syntaxe ne sont pas importants, une fois de plus ce n’est pas le résultat qui compte mais bien l’acte d’écriture.

Avez-vous déjà testé ? En hypnose ou en autohypnose ? Si non, en avez-vous envie ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :